Nourrir les différents aspects de soi…

On sait que la santé est un équilibre, celui biochimique et mécanique du corps. Nous comprenons l’importance de voir le corps dans son ensemble, comme un tout. Pour atteindre cette harmonie, il est important de tenir compte des différents aspects de l’être : c’est-à-dire qu’au-delà de notre corps physique, il y a aussi « le corps » mental, « le corps » émotionnel et « le corps » spirituel.  Ses quatre corps ont besoin d’une nourriture différente et spécifique afin de maintenir l’équilibre qu’est la santé.

Commençons par notre corps mental sa nourriture est la CURIOSITÉ, c’est-à-dire qu’il a besoin de découvrir de nouvelles choses et d’apprendre.  Celui-ci s’exclame de joie lorsqu’il vient de comprendre une chose ou de faire des liens ou en trouvant une solution.  C’est comme une lumière qui nous éclaire enfin! Lorsque le corps mental est bien nourri, on se sent plus intelligent et plus outillé pour avancer dans la vie.  Afin de pouvoir nourrir notre corps mental, il faut avoir confiance en soi et garder l’esprit ouvert.  Avoir un esprit fermé c’est comme essayer de manger la bouche fermée… ou ne jamais aérer une pièce…  Est-ce que votre corps mental a faim et soif de savoir ?  Si la vie a perdu de ses mystères ou est devenu monotone ou qu’on se sent impuissant, il est temps de nourrir votre corps mental en allant à la découverte d’un sujet passionnant ou de partir à la rechercher de solutions pour nous ouvrir de nouveaux horizons et embellir notre vie.  On peut le faire avec de la lecture, en écoutant des documentaires, en assistant à des conférences, en s’inscrivant a une formation ou en consultant un expert.

Le corps émotionnel, lui a besoin de CRÉER pour être nourri.  Il a besoin de s’exprimer, de laisser sortir le joyau unique qui est en lui et c’est avec l’intelligence du cœur qu’on le fait qui est aussi relié à la partie droite de notre cerveau.  Le côté droit du cerveau est la partie de soi qui est non logique, irrationnel, sans censure, libre et abstraite. Elle est essentielle pour notre créativité.  Notre système d’éducation favorise surtout le développement de notre cerveau gauche, celui du rationnel, notre aspect masculin, yang et de notre survie, c’est le corps mental.  Puisque les deux lobes de notre cerveau sont de la même grosseur, cela a donc du sens qu’ils soient également importants.  Nous avons été éduqué à respecter la logique et rendre futile les arts ou a les consommerpassivement.  C’est négliger une grande partie de nous.

 

Pour être heureux et équilibré, notre côté créatif qui est notre cerveau droit, notre aspect féminin, yin et intuitif a besoin d’être nourri.  Il est donc tout aussi important de faire des activités pour nourrir notre corps émotionnel par notre créativité que le reste. Malheureusement, le corps émotionnel nous avons tendance à attendre que les autres nous le nourrissent, on absorbe l’œuvre des autres, on est consommateur en regardeant des films, lisant des romans ou visitant les musées.  Alors, comment le nourrir?
On le nourrit en CRÉANT à partir du cœur, des choses qui nous apporte de la joie et parce qu’on aime ça.
C’est créer de l’art LIBREMENT, SANS CENSURE, SANS RÈGLES et de toutes les façons possibles :

 

  • Faire des collages, de la décoration d’objet ou d’une pièce
  • Installer son jardin ou potager,
  • Écrire de la musique ou de la poésie
  • Façonner de belles œuvres comme des bijoux,
  • Dessiner, peinturer, sculpter, faire de la poterie,
  • Inventer de nouvelles recettes délicieuses et jolies,
  • Faire de la couture ou du tricot,
  • Travailler avec le bois,
  • Danser notre propre chorégraphie,
  • Écrire son journal ou son livre,
  • Montage photo
  • etc.

 

Ainsi on s’exprime, on s’écoute, on apprend à se connaitre (se reconnaitre).
C’est ce qui nous apporte de la joie ou le feu de la passion…

Puis, il y a le corps physique, sa nourriture est L’ALIMENTATION SAINE et LE MOUVEMENT.  Le corps a besoin de bouger librement sans contrainte, dans la joie. Il a besoin de se dépenser et parfois même de se dépasser.  C’est l’activité physique : la danse, le yoga, la course, sauter à la trampoline, le vélo, la nage, le sport, bref tout ce qui nous anime et fera bouger chaque recoin de notre corps.  Il est important d’écouter ce qu’il a besoin au jour le jour, parfois c’est des étirements, d’autres fois faire pomper le cœur et d’autres fois des exercices de force avec poids ou résistance ou les trois ensemble!  Le corps physique n’est pas nourri lorsqu’on lui impose toujours le même régime : la sédentarité, ou seulement le vélo par exemple ou même trop d’exercices. Il est important d’alterner notre entrainement afin d’écouter ce que notre corps a besoin de faire, cela évitera l’usure de certaines parties de notre corps et l’oublie des autres.  Donc, bouger régulièrement, amplement, sans excès et en faire une habitude de vie.

En ce qui concerne l’alimentation, je ne pourrais pas insister suffisamment pour exprimer à quel point bien manger est très important pour la santé du corps physique, cependant cela affecte aussi la santé de nos autres corps.  L’alimentation affecte notre niveau d’énergie, notre capacité de concentration, notre humeur, notre créativité, notre mobilité, notre motivation. Notre super machine sophistiquée a besoin du super sans-plomb et non de l’ordinaire! C’est pourquoi notre alimentation doit être personnalisée, variée, équilibrée, curative et optimale.

 

 

Finalement, il y a le corps spirituel, ça nourriture est LA TRANQUILLITÉ et L’ART DE L’IMMOBILITÉ INTÉRIEUR. Ainsi nous avons le potentiel d’être réceptifs à ce que l’on ressent émotionnellement, d’écouter notre corps et calmer notre mental.  Lorsque nous sommes dans cet état de calme et d’immobilité tranquille intérieure, nous sommes à ce moment-là, le plus alignés avec notre essence véritable.  Le bénéfice de ce calme intérieur est que cela ralentit notre perception du temps, change la vision de notre existence et nous révèle notre aspect illimité, éternel et notre connexion avec le tout.  L’action, donner, être résolu, tenace et l’intellect, est la partie yang de nous, notre aspect masculin.  L’immobilité, recevoir, l’ouverture, la sérénité, l’harmonie et la créativité est l’aspect yin et féminin de nous.  Trop d’activité déséquilibre tout le monde, mais cela affecte particulièrement les femmes parce que trop d’essence masculine et pas assez de notre essence féminine perturbent nos hormones.  C’est donc essentiel pour la femme parce que c’est notre aspect naturel et nous l’avons délaissé en adoptant un style de vie trop actif et donc trop yang. 

 

Être dans cet état d’immobilité ne requiert pas nécessairement la méditation.  Cela signifie simplement que dans notre tête nous ne sommes pas en train de poursuivre des buts, chercher des réponses, tenter d’atteindre un résultat, faire des plans, regarder ou espérer pour quoi que ce soit.  C’est simplement être ouverte et réceptive à ce qui est, laisser aller le sentiment d’urgence et permettre aux choses de se dérouler naturellement.  Nous cessons de diriger et laissons les choses se faire en son temps.  C’est aller avec le courant de la vie en lâchant prise sur n’importe quelle situation- c’est ça pratiquer l’art de l’immobilité. Bref, il s’agit de la quête de la Source en soi et devenir consciente de notre véritable nature.
Voici des exemples pour s’aider à être dans cet état de calme intérieur et nourrir notre corps spirituel :
  • La méditation pleine conscience ou qui consiste à taire le mental
  • Le yoga
  • Faire des exercices d’enracinement
  • Aller dans la nature en silence pour se connecter
  • Se connecter avec les animaux
  • Utiliser des cartes d’oracles ou de tarot afin d’écouter notre intuition (de plus en plus populaire, il y en a maintenant pour tous les goûts).
  • Ressentir de l’appréciation et de la reconnaissance
Comme nos muscles, notre corps spirituel a besoin d’être entrainé par une routine journalière, celle qui nous convient et qui nous permet de nous nourrir véritablement, de revenir à soi et de nous centrer chaque jour.
En conclusion, si notre vie est devenue chaotique, stagnante ou qu’une problématique persiste, regardons où nous avons besoin de vous nourrir.  Quel corps a besoin de votre Amour et d’être nourri en ce moment?  Lorsque nos quatre corps ne sont pas bien nourris, nous pouvons faire l’erreur d’essayer de les nourrir par la mauvaise nourriture, par exemple les aliments.  Mangez-vous vos émotions parce que votre créativité n’est pas exprimée? Mangez-vous par ennui parce que votre corps mental n’est pas stimulé? Peut-être que vous mangez parce que vous sentez un vide ou stress intérieur et déconnecter de votre corps spirituel? Ou parce que votre routine d’exercices est répétitive et ennuyante ou inexistante?  Peut-être que vous mangez très bien ou pas assez, mais que certains de vos autres corps sont affamés.  Bref, il y a plein de manières de nourrir tous les aspects de soi, le rire, dormir, le toucher, le jeu, etc. Ce qui est important c’est d’être doux et attentionné envers soi-même, afin de s’aimer à tous les niveaux!  

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *