Soupe aux lentilles “réconfortante”

Cette recette provient de mon livre de recettes (maintenant épuisé) et je l’ai légèrement modifié pour vous ici.  Elle a été testé et approuvé par une centaine de personnes dans mes ateliers de cuisine.
Elle est facile à faire et délicieuse! C’est une soupe repas, que l’on peut servir avec du quinoa ou des craquelins tartiné de purée d’avocat…

Ingrédients

 

  • 1 tasse (250 ml) de lentilles vertes (non cuites)
  • 2 carottes coupées en fines rondelles
  • 1 oignon jaune haché finement
  • 1 (à 2) courgette coupée en cubes
  • 5-6 champignons shiitake en tranches de préférence ou champignon de Paris
  • 1/2 patate douce coupé en cube (environ 1 tasse)
  • 2 litres ( 8 tasses, 2000ml) d’eau pure ou plus
  • 6 c. à thé comble de miso Massawippi (facultatif)
  • 1 c. à soupe (15 ml) de sauce Tamari
  • 1 c. à café (5ml) de thym
  • 1 c. à café (5ml) d’origan
  • 1 c. à thé de gros Sel de mer (plus si vous omettez le Miso)
  • 1. à thé de Curcuma en poudre
  • Poivre de Cayenne (au goût)
  • 1/2  c. à thé de flocons d’algues (mélange de la mer de la Clé des Champs)
  • Huile d’olive de première pression à froid

 

……………………………………………………………………
  • Rincer vos lentilles à l’eau froide puis mettre de coté.
  •  Dans une grande casserole, faire dorer à feu doux les oignons et les champignons avec un peu d’huile.
  • Mettre ensuite les autres légumes et ajouter environ 4 c. à soupe d’eau.  Porter à ébullition, couvrir et fermer le feu. Laisser cuire à l’étouffer pendant 10-15 minutes.
  • Ajouter les 4 tasses d’eau, les assaisonnements (sauf le miso) et les lentilles. (Vous pouvez ajouter plus d’eau si vous désirez une soupe moins consistante.)
  • Laisser mijoter à feu moyen pendant 45 minutes à 1 heure, le temps que les lentilles soient tendres (s’écrase à la fourchette) ou soient éclatées.
  • Avant de servir, déposé une cuillère à thé de miso dans chaque bol, ajouter un peu de soupe puis diluer, puis remplir le bol de soupe. (Il est très important d’ajouter le miso après la cuisson des aliments, de manière à conserver ses enzymes, sa flore intactes et actives afin qu’elles améliorent la digestion.)


Notes:
  • Les champignons Shiitake donnent une saveur savoureuse au bouillon de cette soupe.
  • Les algues sont une excellente source de minéraux, elle bonifie cette recette sans en changer le goût.  Voici une manière pratique et facile d’incorporer les algues dans notre alimentation!
  • Je fais souvent cette soupe sans Miso, mais celui-ci étant un aliments fermenté, il apporte plus que de la saveur, mais des bienfaits pour notre santé.
  • Les gros morceaux de légumes font de cette soupe un plat réconfortant qui calmera le surplus de Vatta (en Ayurveda le surplus de Vatta, pour résumé très brièvement, c’est le surplus de stress (ou de vent) qui nous déracines…).
  •  Lorsque je fais des bouillons, j’aime bien en profiter pour utiliser mon gros sel de mer ou Himalayan, c’est le meilleur temps pour l’employer… 🙂
  • Tamari : C’est la sauce soya authentique composée uniquement de la fermentation du blé et de soja.  Il faut la distinguer de la sauce de soja commerciale qui peut contenir du sucre, du caramel, de la couleur et de la saveur artificielle.  Bonne source de sodium.
    Miso: Pâte fermentée savoureuse, à haute valeur nutritive, composée de fèves de soya et d’une céréale comme le riz ou l’orge. Il a l’apparence d’une pâte brune ou rougeâtre et est très facile à utiliser comme base de bouillon, assaisonnement et autres mets.  Il se conserve des mois, voire des années. Privilégiez le miso non pasteurisé, celui à garder ses enzymes et autres propriétés. Il se vend en pot dans la section réfrigérée des épiceries

     

Variante : remplacer les cubes de patate douce par de la purée de courge ou ajouter du céleri ou du jus de tomates. Délicieux!

donne 4 à 5 portions (approx)

Bon appétit!! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *